Introductions corpus sur le tyran au théâtre

Introductions

 

Angelo Tyran de Padoue

Victor Hugo s’essaya au théâtre avant même d’être romancier  ou poète. Très jeune, il fait parti du cénacle des romantiques et,  dans la préface de Cromwell, il développe  son concept du drame romantique. Lorsqu’il écrit Angelo tyran de Padoue , en 1835  il est à la fois influencé par son admiration pour Shakespeare  et la vogue de Venise chez les romantiques. Cette pièce raconte l’histoire d’Angelo puissant podestat de Padoue,  de sa relation avec  sa femme Katarina et sa maîtresse la comédienne Tisbe. Dans cette tirade il s’adresse à cette dernière et évoque la puissance mystérieuse et inquiétante du conseil des dix sur la république de Venise dont fait partie Padoue et se présente en victime.

BRITANNICUS

Racine est un dramaturge classique, influencé par le jansénisme de Port-Royal, et  qui a porté la tragédie à son niveau le plus fini. Si cette tragédie est tirée de l’histoire romaine, cette intrigue mêlant les confrontations politiques pour le pouvoir et l’amour n’est pas étrangère à ce qui se passe à la cour de Louis XIV. Britannicus, qui reste une des pièces les plus représentées de Racine,  met en scène la naissance d’un tyran, Néron,  qui convoite Junie amoureuse de son frère Britannicus et n’hésite pas à faire empoisonner ce dernier après avoir arrêté Agrippine sa propre mère. Dans cette scène Néron dévoile à Burrhus son gouverneur , stupéfait ,  son projet de meurtre.

Caligula

Camus est un auteur du XXe siècle qui n’a cessé de développer sa philosophie sur l’absurde et le désespoir. Romancier , philosophe mais aussi dramaturge il garde longtemps en gestation sa pièce Caligula . Elle fait parti de ce que l’on peut appeler le cycle de l’absurde avec l’étranger et le mythe de Sisyphe. Inspiré du personnage historique et antique de Caligula, le Caligula de Camus est un prince révolté qui rejette toutes les valeurs tel que  le bien, le mal et développe à la fois une rage de destruction et  une passion de vivre. La métamorphose du prince en tyran est déclenchée par la mort de sa sœur Drusila. Il n’aura alors de cesse de provoquer et détruire ceux qui l’entourent jusqu’à sa propre mort. Dans cette scène,  il s’adresse à son intendant et dévoile son projet, violent et provocateur, qui prévoit la mort des nobles  de Rome. Ils devront tester pour l’État et ainsi ils seront assassinés lorsque l’État aura besoin de finances.

Laisser un commentaire

jdvl |
Inspiration sans Nom |
andreana's heart shaped box |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions
| L'itinéraire égaré