Quasimodo , extrait 2, deuxième entrée.

« Immanis pecoris custos,immaior ipse »

Attention si vous ne comprenez pas une interprétation ou une analyse n’hésitez pas à me demander  une explication!!!

Une construction physique et psychologique.: entrée 2

Quasimodo est la « conclusion » d’un enchaînement  de circonstances et d’évenements  qui ont fait de lui ce qu’il est devenu.

A) Le corps

Son corps difforme est à l’origine de sa situation. C’est une création de Dieu qui a « raté » ainsi ( l2) « organisation mal faite » ou (l8) « corps manqué » avec une insistance sur l’épaisseur encombrante de ce corps qui semble une « prison »  : l1 « écorce épaisse et dure »ou la comparaison avec la « boite de pierre trop basse et trop courte  » où étaient enfermés les prisonniers vénitiens.

Le lien du corps avec l’esprit est expliquée  par une affirmation au présent de vérité générale : « L’esprit s’atrophie dans un corps manqué ». Son esprit est alors décrit par un champ lexical particulier: celui de la torsion….   « réfraction » (l9), « tordue »( l10 ) , « divergente et déviée » (l11), « écarts »(l12).  Celui ci est associé à une sorte de fragmentation qui empêche tout réflexion cohérente et qui est marqué par la répétition du chiffre « mille » (hyperbolique) : « mille illusions », mille aberrations », mille écarts ».On voit donc que son corps mal créé, construit, a entrainé une « malformation » de l’esprit qui est devenu à l’image du corps.

B) une démonstration logique

Victor Hugo cherche avant tout à montrer avec une rigueur quasi scientifique  que Quasimodo est l’aboutissement d’un enchaînement qui le dépasse. On assiste donc à une véritable démonstration du narrateur, ce que confirme le mot « logique » (l17) . L’utilisation de connecteurs logique construit cette démonstration:       (l8) – « il est certain »; (l12) - »de là »; (l14) – « le premier effet »; (l15) « le second effet »; (l20) « d’ailleurs ».

La progression thématique linéaire de la ligne 17  « méchant(…) sauvage (…) sauvage(…) laid. » renforce le caractère implacable de cette logique qui fait d’un corps laid , un esprit méchant.

C) l’esprit

L’auteur pense que la nature n’est pas seule en cause dans le développement particulier de la pensée de Quasimodo, l’homme est surtout responsable. C’est ce qui est exprimé par le narrateur (omniscient) dans le paragraphe de la ligne20 à 23 , l’homme est mis en cause « parmi les hommes » ou « la parole de l’homme » (l21) . ce que Quasimodo a subi est indiqué par une accumulation de participes passée « conspué, flétri, repoussé » (l21) accentuée par une forme passive « il s’était vu… »  dont le verbe voir met en valeur à la fois sa place de victime et son rôle de spectateur de sa propre vie et de la haine qu’il déclenche . Nous relevons en effet un champ lexical de la haine : « raillerie », « malédiction », « haine » (l22), et « méchanceté générale »(l23) .

Enfin lorsqu’il est dit qu’il devient méchant à son tour,  l’auteur utilise une progression thématique constante dans une succession de phrases courtes : « il l’avait prise. », « il avait gagné… », « il avait ramassé… », qui montre une reprise en main de soi »grâce » à la méchanceté.

 

Entre la nature et les hommes Quasimodo semble avoir eu  peu de place  pour se construire physiquement et moralement, enfermé dans un corps monstrueux et environné de haine…..

 

12 Réponses à “Quasimodo , extrait 2, deuxième entrée.”

  1. eva dit :

    Il n’y a pas la 3ème entrée : »l’univers de Quasimodo  » ?

  2. anneprof dit :

    ça arrive , mais comme l’écrit est proche j’ai préféré reprendre la poésie….. à relire ce week end !
    La seconde entrée vous convient ? est-elle assez claire ?

  3. eva dit :

    ahh d’accord .
    Oui c’est bon . merci

  4. Anaïs dit :

    bonjour madame, j aurais une question sur l intro du lombric a la fin vous dites : et s’adresse à « un jeune poète de douze ans  » ? merci

  5. anneprof dit :

    tout à fait…. en réalité le poème est dédié « à un jeune poète de 12 ans »

  6. Anaïs dit :

    A ok merci !!!

  7. Anaïs dit :

    Madame il nous manque encor la 3 ème entre « l’univers de Quasimodo ” et la conclusion voila merci

  8. anneprof dit :

    ok pour la conclusion mais on a traité le premier axe en classe !!!!!! demande à tes camarades de te le passer ….

  9. Laura dit :

    Euh….excusez c’est pour demander une chose que j’ai pas compris. En fait dans, Immaris Pecoris Custos Ipse, quels sont précisément les grandes axes. Pour moi d’après ce que j’ai lu, moi je pense que se sont des sous-parties de ses deux grandes axes vous avez énumérées. Merci de m’aider svp si je me suis trompée.

  10. anneprof dit :

    désolée je n’ai pas bien compris ta question, tu cherches un plan ? pour quelle problématique ?

Laisser un commentaire

jdvl |
Inspiration sans Nom |
andreana's heart shaped box |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions
| L'itinéraire égaré